Vous lisez:
Le jeu psychologique
Partagez via:

Le jeu psychologique

Avatar
écrit par Hélène BOUVET
31-05-2022
Image

Game over !

 

A la veille des fêtes et des repas de famille parfois houleux, un petit rappel peut nous être utile pour préserver une bonne ambiance malgré les inévitables tensions qui peuvent exister dans nos chères familles. 

J’ai eu envie de partager avec vous une grille de lecture très utile en coaching professionnel, lorsqu’un coaché a des difficultés relationnelles récurrentes avec une ou plusieurs personnes. Le triangle de Karpman peut s’appliquer tout autant aux relations familiales.

Si dans vos relations professionnelles ou non, les discussions prennent souvent un tour dramatique avec certains interlocuteurs, il peut être utile de regarder si vous n’êtes  pas pris  dans un jeu psychologique qui perturbe la communication avec ces personnes.

Un jeu psychologique est un échange piégé, dont la fin est prévisible, qui provoque des situations dévalorisantes pour les 2 parties. Il génère frustration et ressentiment. Pour améliorer la communication il faut sortir du « jeu relationnel » !

 

Pour jouer il faut être 2 !

Ces jeux nous laissent invariablement sur notre faim. Pas de gagnant à la fin mais la frustration de ne pas avoir été compris.

Ce mécanisme toxique  aboutit à une communication infructueuse. Il  a été décrit par Dr Stephen Karpman en 1968.  Médecin psychiatre, grande figure de la psychologie contemporaine, élève d'Eric Berne. Il a largement contribué au développement d’une pratique psychologique dont vous avez peut-être entendu parler :  l’Analyse Transactionnelle, vous savez celle qui parle des états du moi (enfant, adulte, parents).

Le triangle tel qu’il est décrit par S. Karpman, permet d’avoir une vision simple des « jeux » relationnels qui peuvent s’installer dans nos échanges avec les autres, pouvant provoquer beaucoup de souffrance pour les protagonistes.

 3 rôles  pour former le triangle dramatique :

  • Le sauveteur
  • Le persécuteur
  • La victime 

Le Persécuteur : il accuse, est agressif, n’assume pas son propre rôle dans le drame. Il est dans son état du moi Parent normatif.

Le Sauveur : vient à la rescousse et veut sauver les autres, d’eux même ou de la situation . Il évite les conflits, apaise et se retrouve à assumer plus de chose qu’il ne peut en gérer. Il est dans son état parent nourricier négatif.

La Victime : elle se montre dépassée par les évènements, s’inquiète de ce que les autres pensent d’elle, a peur de ce qui arriverait si elle agissait. La victime a un rôle prépondérant dans le dénouement de ce drame, c’est pourquoi la pyramide est inversée dans le schéma : la victime est en position vers le bas, mais souvent lance et influence le jeu de manière déterminante.

Dans ces 3 positions les participants sont en position de supériorité ou d’infériorité mais pas dans une relation d’égal à égal ou d’adulte à adulte avec l’autre.

L’aspect dramatique intervient lorsque les rôles changent : La victime par exemple peut devenir  le persécuteur  ou sauveur en fonction des circonstances et des opportunités. Elle peut par exemple attaquer le sauveur qui se sent contrarié par le manque de gratitude qui lui est témoigné, (il devient alors victime) . Le sauveur peut se lasser de son rôle et , animé par sa frustration, se mettre à persécuter la victime insuffisamment reconnaissante, etc…

 

Vous en avez assez d'être piégé dans le triangle dramatique?

Pour améliorer vos relations avec les autres et réduire le niveau de stress dans votre vie, prenez du recul et examinez comment vous avez joué et ainsi participé au triangle dramatique avec ceux dont vous pouvez dire qu’ils vous harcèlent par exemple. Vous avez une marge de manœuvre pour éviter le piège. Attention, ce type de jeu n’est pas anodin, il peut même être dangereux et conduire au burn out.

Maintenant que vous avez compris le schéma classique :

- Observez le prochain échange et déterminez quelle est votre position favorite.

- À partir de cette information, développez les compétences nécessaires à un changement de posture.

 

Rompez ce cycle infernal et accédez au triangle des gagnants !

Comment ?

  1. Respirez : prenez une large inspiration et connectez-vous à votre corps
  2. Bougez : quelques mouvements peuvent vous aider à exprimer votre frustration ( faire quelques pas, massez son cou, s’étirer, étendre ses jambes…)
  3. Demander : Cherche d’abord à comprendre avant de vouloir être compris
  4. Écouter : l’écoute attentive est un outil puissant

 

Pour passer du triangle dramatique au triangle des gagnants, nous devons changer de rôle, pas de personnalité ! Le changement se fait parce que nous prenons conscience de la situation.

 

Maintenant vous êtes prêt pour la transition vers le triangle des gagnants :

Le triangle des gagnants est l’alternative au triangle dramatique, décrit par Acey CHOY en 1990. Les rôles sont nommés différemment pour indiquer une manière nouvelle de communiquer, cette fois basée sur la bienveillance, l’écoute et l’affirmation de soi.

Dans les 3 positions les participants sont à présent dans une relation d’égal à égal avec l’autre, ils s’expriment à partir de l’état du moi « Adulte ».

 

Pour passer du triangle dramatique au triangle des gagnants, nourrissez vos compétences :

Lorsque la situation se reproduira, et elle se reproduira car ce jeu provoque des stimulations nécessaires aux joueurs, ce sera à vous de jouer un jeu de développement personnel fructueux !

L’intérêt de cette approche est qu'elle ne dépend pas de ce que font les autres !

 

S’engager dans une démarche de changement de ce type nécessite un réel effort mais cela vaut la peine ! Seul ce n’est pas facile, alors  si vous avez besoin d’aide pour aller plus loin n’hésitez pas à me contacter pour un RDV !

Et voilà, il ne me reste qu’à vous souhaiter de belles fêtes de fin d’année, entouré de vos proches, de ceux qui vous sont chers…

 

Bonus :

Pour éviter le rôle de sauveur (rôle le plus fréquent pour entrer dans le jeu) posez-vous 4 questions:

  1. Ai-je une responsabilité dans cette affaire ?
  2. Suis-je compétent ?
  3. Ai-je envie d’aider ?
  4. M’a-t-on clairement demandé de l’aide ?

 

Si la réponse est « oui » aux 4 questions allez-y !

Si vous dites non à l’une de ces questions (surtout la dernière) , n’y allez pas !

Pour aller plus loin :

- Christel Petitcollin : Victime sauveur ou bourreau comment sortir du piège ?

- https://pdfcoffee.com/taj-1990-acey-choy-the-winners-triangle-r-pdf-free.html


Vous aimez cet article ?

0 Commentaire(s)

Ajout d'un commentaire


Vous souhaitez supprimer votre commentaire,
contactez-nous : contact@adtalents.org

divider graphic

D'autres articles ?



Image
31-05-2022
heart interface icon 61

Le jeu psychologique

Êtes-vous embarqué dans un jeu psychologique ? et surtout comment renverser cette tendance pour vos prochains repas de famille, je vous donne la solution dans cet article

Image
écrit par Hélène BOUVET
Image
23-09-2022
heart interface icon 45

1 cadre sur 4 estime que sa santé mentale s’est dégradée ces 2 dernières années

Partage enquête APEC et test d'inventaire de burn out

Image
écrit par Helene BOUVET
Image
19-09-2022
heart interface icon 38

L'Ikigaî

Apprenez à explorer votre IKIGAI grâce à ce guide.

Image
écrit par Hélène BOUVET
Image
19-05-2022
heart interface icon 73

Intelligence collective des abeilles

Pour ce premier article de blog, je ne résiste pas au plaisir de faire un lien entre ruche et vie d’entreprise !

Image
écrit par Hélène BOUVET
arrow-up icon